Les Studios

             Coco-Gabby

Service de location de studios à temps partagé 
Service de photographie
Service de maquillage

 

Là, où la Créativité Germe

gallery/logogab
gallery/img_7359

L'idée a commencé à germer en 2012-2014 lors de mes études professionnelles en photographie.
     Mes cours se donnaient à Lachine et je vivais à Saint-Eustache.  Le déplacement se faisait en transport en commun et cela me prenait 2 heures et quart de mon temps que pour l'aller et ça, quand il n'avait pas de problème du métro sur la ligne Orange ou encore d'embouteillage pour les autobus.  

     En 4 heures et demies, j'avais le temps de penser à des tones des choses.  Une des choses qui revenait en boucle dans ma tête était : " J'aimerais donc avoir mon propre studio de photographie."

 

À  la fin de mon diplôme d'études professionnel, j'ai été me renseigner au développement Économique de la MRC de Deux-Montagnes qui offrait une façon de se lancer en affaires avec une aide financière.  Malheureusement, mon projet ne répondait pas aux critères.  La réponse que j'ai reçu de plein fouet fût:  "On ne peut d'accepter sur la mesure aux travailleurs autonomes, car il y a trop de photographes et dès que l'année se termine avec cette aide-ci, vont sur le chômage, car leur projet n'a pas décollé."

     Fâchée et déçue de ne pas pouvoir embarquer sur ce projet, j'ai ruminé et dès ce moment-là, mon projet s'est concrétisé à se rendre unique, mais sans que je le sache vraiment en fait.

 

     En 2016, lors d'un arrêt de travail dû à une blessure au dos, j'avais du temps à perdre!  Rester à la maison, ne pas pouvoir travailler, faire du ménage, ne pas savoir si être assis, couché ou  encore debout était le plus confortable, j'ai pu ramené de l'avant l'idée de me partir un studio de photographie.

 

Les paroles de la dame d'Emplois Québec et de la MRC ont refait surface et c'est à ce moment je me suis dit que si moi, j'ai vécu cet échec, combien d'autres artistes l'ont subi?  J'allais ouvrir des studios pour en faire profiter aux autres, pas que pour moi.   Lors de l'élaboration de l'idée je suis passé par tout.  Un studio avec un restaurant, un bar à panini à l'intérieur.  Un studio-café.  J'avais des envergures!   Le projet est retourné plus ou moins à l'oubli lors de mon retour au travail.   

   Je continuais à y penser, à développer des idées, mais je m'éparpillais.

 

 

Et c'est en  mars 2018, que l'opportunité s'est représenté.  Mon père a rencontré une dame du nom d'Annie La Pensée qui avait comme travail, d'offrir un support pour les jeunes de 18 à 30 ans à développer leur idée d'entreprise.  Sans y penser 2 fois, je me suis renseigné, j'étais prête à y entrer.  Donc, en juin 2018, j'ai quitté l'emploi que j'occupais depuis 3 ans, pour sauter dans le vide, avec le programme Choisis-toi, Choisis les affaires!     Durant 6 mois, j'ai construit mon idée, mon plan d'affaires avec de l'aide et des outils pour apprendre à être structuré et de ne pas trop m'éparpiller que je l'avais fait 2 ans plus tôt.

 

    Il faut se dire que toutes bonnes idées viennent généralement de quelque part, mon concept j'ai été le chercher de mon DEP.  Pourquoi le concept fonctionnerait pour des gens qui étudient, ne marcherait pas pour des photographes de tous les horizons?   De plus, cela permet de rester dans la région, de réduire l'empreinte écologique, des ressources et carbones et aide l'économie locale.  En plus de créer un réseau dans un domaine fermé, de s'entraider et de partager connaissances et talent.

 

Voici, comment l'idée des Studios Coco-Gabby a vu le jour!  J'ai pris un concept et je l'ai amélioré pour la clientèle que je visais et la région que je voulais m'établir.

 

 

Les Studios Coco-Gabby, là, où germe la créativité

 

la naissance de l'idée "les Studios

Coco-Gabby"

gallery/aproduit3